Derniers sujets

poèmes de Dao-Li

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

poèmes de Dao-Li

Message par Invité le Jeu 28 Avr 2011 - 0:13

alors ces trois-là, je ne connaissais pas encore les règles pour le nombre de pied dans les vers et tout... donc.... les pieds ne sont pas égaux dedans... de plus je les ai composés il y a au moins plusieurs mois... donc mes rimes ne sont pas riches et mon vocabulaire moins divers. De plus, ce ne sont que des rimes plates...

Spoiler:
SOUVENIR D'ENFANCE


Complètement nostalgique
Je me souviens des moments magiques
Des souvenir perdus
Du bonheur disparu
De la magie envoler
De notre jeunesse passée

Celle qui nous permettait de voir
De voir le monde et d'avoir
Une vision différente de l'univers
Nous éloignant du monde pervers

Protégeant notre âme avec soin
Nous emportant au loin
Dans un univers fantastique
Dans un monde magique

C'est à travers ces yeux d'enfant
Au plus profond de ce regard innocent
Que j'ai passé ma tendre enfance
Loin de toute ces souffrances

Spoiler:
Sommeil divin


La nuit tombée
Le soleil envolé
Tout devient possible
Dans cette période paisible
Le temps de s'allonger
S'étendre et rêver

Là commence les plus beaux moments
Où l'on voudrait que s'arrête le temps


Spoiler:
TRISTESSE MORTELLE


Quand notre esprit se déchire en deux
Lorsqu'on ne vit que des jours malheureux
Quand on a constamment les larmes aux yeux
Lorsqu'on y perd son air lumineux


Quand tous les malheurs s'acharnent sur nous
Jusqu'à nous rendre totalement fou
Quand notre vie devient de plus en plus floue
Lorsqu'on sent dedans nous un énorme trou

Quand notre vie vire au noir
Lorsque tout a disparu, même l'espoir
Quand il n'y a plus d'échappatoire
Lorsqu'on ne peut se regarder dans un miroir

On a juste le goût de s'arracher à la vie
De partir discrètement durant la douce nuit
De s'éviter tous les problèmes et soucis
Quitter ses désirs, ses envies, ses ennuis

La solution entreprit pour s'échapper
Pour partir pour l'éternité
S'en aller et tout abandonner
C'est de se suicider

Tout ce qu'on a commencé
Tout ce qu'on a rêvé
On décide de les quitter
Sans les avoir terminer

On dit adieu au monde entier
On part laissant les autres pleurés
On change sa destiné
Sans penser aux autres, ceux qu'on a aimés

Toutefois un jour les autres tourneront la page
On ne deviendra qu'un mirage
Un souvenir perdu sur une image
Toutefois, on n'oubliera pas dans notre voyage

Tout ce qu'on a dû endurer
Tout ce qu'on a amèrement regretté
Les personnes qu'on a si aimés
La vie qu'on vient de gâcher

C'est durant ce voyage vers le néant éternel
Que les regrets se font si grands, si mortelle
Qu'on veut recommencer cette vie cruelle
Qui l'est moins que cette mort irréelle



Lui qui suit je l'ai fait pour un devoir de français... On devait écrire un récit et un poème devait être inclu dedans... et mon équipe a décidé que ce serait moi qui le ferait... Je l'ai écrit en octosyllabe et décasyllabe. C'est supposé faire le premier 10 pied, ensuite 8, ensuite 10, ensuite 8 et ainsi de suite. Si vous voyez qu'il y a un vers qui ne donne pas le bon nombre de pied disez-le moi pour que je puisse le modifier!


Spoiler:
Vous qui brillez tant dans le firmament
D’un regard, volez mon cher cœur
Puis-je donc demander avec ferveur
Si vous m’aimez également

Si votre réponse se fait d’un bref oui
Dans la grotte, vous me trouverez
Quand sonneront les douze coups de minuit
Retrouvez-moi moi ma bien aimé.


Lui je devais le faire en français.... Après avoir lu le livre, ni vous sans moi ni moi sans vous (autre version de tristan et iseut) nous devions écrire un poème qui s'adresse à l'un des personnages (si on est une fille on l'adresse à tristan et si on est un garçon on l'adresse à iseut). La majorité devrait être des alexandrins... mais puisque la plupart parle dans les classes il est difficile de se concentré donc il se pourrait qu'il y en ait quelques-un qui n'en soit pas...

Spoiler:
Ô mon preux chevalier que tu fais Tristan
Je me languis de toi à chaque doux instant
Le jour envolé et la douce nuit tombé
Je rêve à toi mon très cher bien-aimé

Malgré l'énorme confiance que je place en toi
Je prie souvent l'astre de la nuit de bien veiller
Pour que les nuits se fassent davantage aisées
Toutefois mon coeur reste toujours en émoi

Pour une personne tel que toi je risquerais tant
Même à me condamné à une nuit éternelle
En espérant ton retour je rêve et j'attend
Car la distance qui nous sépare m'est si mortelle

j'en ai fait d'autres que j'ai malencontreusement égaré... donc...
n'hésitez pas à donner votre avis! je vais essayer d'en publier d'autre...!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum